Lettre à mon fils

Je t ai mis au monde sans dieu. Peu importe que tu choisisses au final ceux du rock ou des cieux tant qu’ ils ne nourrissent pas tes démons.
Va. Vis. Aime.
Un homme, une femme ou les deux.
Aime ton semblable. Et les différents, même si c’est parfois plus difficile.
Rêve.
Ris avec tes potes.
Refais le monde en terrasses de tous les bistrots de France en souvenir de toutes les tétées que tu y auras prises, mais avec une bonne Despé à la main et une guitare dans le dos.
Ou une grenadine, c est bon la grenadine.
Refais le monde en actes aussi.
Deviens quelqu’un : sois juste un type plus courageux que tes parents, qui met ses mains dans la détresse des autres, qui ne se sert pas de la pudeur, du confort ou de la peur comme un bouclier.
Réussis ta vie.
Ne sois pas neurochirurgien, ne sois pas astrophysicien: sois juste un type bien.

Ta mère qui t’aime.

Publicités